Actualités

Mon Espace Santé présente son catalogue de services

18 mars 2022

Présentation du catalogue de services Mon Espace Santé

Mon Espace Santé - Equipe 03/2022

Le développement du catalogue de services, l’une des fonctionnalités clés de Mon Espace Santé, s’accélère. Tous les éditeurs du secteur pourront déposer leur demande de référencement au catalogue de services de Mon Espace Santé dès le 31 mars 2022.

La catalogue de services a vocation à présenter la richesse de l’offre de services numériques utiles pour prendre soin de sa santé. Du côté de l’écosystème industriel, il s’agit aussi bien d’un outil de valorisation que de régulation du secteur.

Pour être référencés dans le catalogue, les services numériques candidats devront respecter les exigences de sécurité, d’interopérabilité et d’éthique de la doctrine du numérique en santé. Ces exigences ont été publiées par l’Agence du Numérique en Santé et le GIE SESAM-Vitale en décembre 2021. 

Dans l’esprit de redonner la main aux citoyens sur leurs données de santé, la loi prévoit que les usagers puissent autoriser des échanges de données avec les services référencés qui font de la prévention, du diagnostic, du soin ou du suivi social ou médico-social. 

Ainsi, les utilisateurs de ces services pourront utiliser leurs données stockées dans Mon Espace Santé pour bénéficier de fonctionnalités enrichies et personnalisées dans les services référencés. Ils pourront par exemple envoyer leur profil médical dans le portail de leur établissement en amont d’un séjour hospitalier, afin que cette prise en charge soit la plus rapide et efficace possible : le ou les professionnels de santé en charge de cette hospitalisation auront ainsi accès à l’historique de soins du patient, permettant un ajustement du protocole. 

De même dans une logique de portabilité, les usagers pourront récupérer dans Mon Espace Santé toutes leurs données de santé stockées dans les différents services qu’ils utilisent. Ainsi, Mon Espace Santé, comme carnet de santé numérique, permettra de centraliser et de sécuriser les données collectées par une balance ou une montre connectée, permettant à l’usager d’avoir une vision globale de son état de santé et de la partager avec les professionnels de son choix. 

Cette fonctionnalité innovante est le résultat d’une véritable collaboration avec les acteurs industriels du numérique en santé. Depuis un an, un groupe de travail réunit 30 éditeurs de services numériques en santé engagés dans la co-construction de ce catalogue. Ils ont contribué à la définition du processus de référencement et du service lui-même. 

Une démonstration inédite du catalogue s’est déroulée le 18 mars en compagnie d’une partie de ces éditeurs. Elsan, Withings, Doctolib, les Hospices civils de Lyon, Abbott et la Poste ont présenté ces parcours d’échanges de données à la main du citoyen à l’occasion de cette démonstration. 

ABBOTT
 "Leader mondial dans la surveillance du diabète, Abbott révolutionne la prise en charge des patients grâce à l’écosystème FreeStyle Libre, composé d’un capteur de mesure en continu du glucose et de l’application mobile FreeStyle LibreLink.  Depuis cette application, les personnes diabétiques pourront partager avec Mon Espace Santé leur taux de glucose moyen et les principaux indicateurs de suivi de leur diabète. Les utilisateurs pourront partager ces données avec les professionnels de santé en qui ils ont confiance."

WITHINGS

"L'application WITHINGS aide des millions d’utilisateurs à reprendre le contrôle de leur santé. Grâce à l’utilisation des dispositifs de l'écosystème WITHINGS, elle permet également de renforcer le suivi médical basé sur des données de santé intelligibles, fiables et entièrement exploitables. Le référencement à Mon Espace Santé permettra de synchroniser ses mesures de santé et ses rapports santé."

ELSAN
"Déployé dans 62 établissements d’ELSAN, l’Assistant Digital ELSAN ADEL est une app mobile grand public. Pour les patients, elle permet de bénéficier d’un accompagnement personnalisé et sécurisé à chaque étape du parcours de soins et de renforcer le lien avec l’équipe médicale et l’établissement. Pour le citoyen, de détecter des fragilités et d’obtenir des informations liées à sa prévention.
La synchronisation avec Mon Espace Santé est en adéquation avec la stratégie d’ELSAN de simplifier la vie de ses patients. L’échange de données sécurisées sur la prévention, l’agenda et documents vont fluidifier leurs parcours et les rendre acteurs de leur santé."

DOCTOLIB
"Doctolib, qui propose notamment un service de gestion de rendez-vous médicaux en ligne utilisé par 50 millions de Français, sera intégré au catalogue de services. Les patients pourront par exemple afficher sur Mon Espace Santé les rendez-vous pris sur Doctolib. En amont d’une consultation, il leur sera également possible de partager avec leur professionnel de santé sur Doctolib, les documents présents sur Mon Espace Santé, avec les plus hauts standards en matière de sécurité et de confidentialité."

LA POSTE
"Fluidifier le parcours de santé de chaque français, grâce à la livraison de ses médicaments à domicile par son officine, un coursier ou son facteur partout sur le territoire, c’est possible en connectant Mes médicaments chez moi avec Mon Espace Santé. Ces deux espaces sécurisés HDS sur des serveurs en France peuvent être liés et synchronisés pour faciliter l’échange de données et d’ordonnances."

HCL
"ViaPatient des Hospices Civils de Lyon propose des parcours numériques sécurisés pour les prises en charge à l'hôpital, par exemple réaliser ses démarches administratives, préparer son séjour et assurer son suivi médical en ligne. Son référencement dans Mon Espace Santé facilitera les démarches des usagers, en leur permettant de joindre à une demande de rendez-vous un document disponible dans Mon Espace Santé."

Tous les services présentés à l’occasion du webinaire de démonstration devront passer par le processus de référencement pour vérifier leur conformité avant d’être effectivement publiés au catalogue de Mon Espace Santé.

Toutes les demandes de référencement seront analysées par les experts de l’Agence du Numérique en Santé et du GIE SESAM-Vitale, avant d’être présentées à une commission de référencement chargée de donner un avis externe et qualifié sur les services candidats au référencement. 

Cette commission de référencement sera composée de :

  • 2 membres du comité citoyen du numérique en santé organisé fin 2021 ;
  • Judith Rochfeld, professeure à l’Ecole de droit de la Sorbonne choisie pour ses compétences en matière d'éthique du numérique ou de protection des données personnelles et désignée par la présidente de la CNIL; 
  • Docteur Philippe Szidon, professionnel de santé choisi pour sa connaissance de la e-santé et désigné par le Collège de médecin générale;
  • Claude Chaumeil, représentant des usagers de la santé, désigné par France Asso Santé;
  • Julian Mercier, expert de l’innovation en santé choisi pour ses compétences dans le développement économique des entreprises du secteur numérique et désigné par le secrétariat général pour l’investissement; 
  • Eric Poiseau, ingénieur de recherche à l’Inria choisi pour ses compétences techniques dans le domaine du numérique et désigné par l’Agence du numérique en santé.

Dans un premier temps, les services seront référencés sans possibilité de proposer de l’échange de données avec Mon Espace Santé à leurs utilisateurs. Les échanges de données seront progressivement proposés aux utilisateurs d’ici la fin de l’année. Les éditeurs qui ont vocation à proposer de l’échange de données devront se mettre en conformité dans un certain délai. 

Plus de 130 éditeurs ont commencé à préparer leur référencement. Tous les acteurs du secteur pourront déposer leur demande de référencement au catalogue de services de Mon Espace Santé d’ici fin mars.